athena en ville politique

Pour quoi s’engager en 2014 ? – Enquête Vif/L’express Première

Je profite de l’enquête que le Vif/L’express et la Première font jusqu’en avril 2014 (participation possible jusqu’au 4 avril minuit) pour me et vous poser la question du pour quoi s’engager en 2014. Cette enquête vise à faire l’état des lieux de ce qui nous fait vibrer, nous indigne et nous pousse à agir un siècle après la première guerre mondiale. Alors que dans d’autres pays et chez nous il y a encore un siècle, un bon nombre d’entre nous était prêt à donner sa vie pour la patrie, qu’en est-il aujourd’hui ?

« Pour quoi donner sa vie ? Quelles sont les valeurs qui peuvent nous réunir pour les siècles à venir ? Quelles sont les causes pour lesquelles nous sommes prêts à nous engager ? Jusqu’où serions-nous prêt à aller pour les défendre ? » Telles sont les questions que posent l’enquête.

Des questionnements humains, tellement humains que depuis que nous écrivons nos pensées, elles se sont formulées en terme de morale, d’éthique ou encore de praxis. Ce dernier terme nous vient d’Aristote (Ethique à Nicomaque, IVième siècle avant JC) et désigne une action sous-tendue par une idée et visant un résultat pratique. Il ne s’agit pas d’une action qui vise à la production d’objets ou d’oeuvres, la « poésis » toujours selon Aristote, ni encore d’une « hexis », une pratique rigidifiée selon Sartre dans sa Critique de la raison dialectique. La praxis désigne ainsi l’ensemble des pratiques, des activités ou encore d’une manière de penser et de globaliser ces activités qui visent à transformer ce qui nous entoure : liens sociaux, rapport à la nature, modèles de société, pédagogie et transmission culturelle etc.  La finalité de la praxis est le changement induit par différentes méthodes d’action : la force, le consensus, la révolution, la sensibilisation etc.

Cette praxis s’articule en général autour de discours, d’idéologies qui eux développent des principes et des valeurs comme des bornes à suivre le long du chemin vers le bien, le bon, la nature humaine, la nature tout court, dieu, le pardon, le salut, l’amour de soi par soi ou par/pour autrui etc. En bref, ce qui peut être considéré comme nos intérêts, le sacré, nous dépassant, comme un dieu à qui il faut faire plaisir ou une finalité qu’il faut atteindre, les émotions et ressentis plus immanents, ou juste la paix avec les autres et soi-même. Cette paix est ce qui compte pour tout un chacun. C’est le pourquoi.

A cela se rajoute notre conception du monde qui détermine le comment de l’action engagée. Croire que le monde est régi pas des forces extérieures, des grands complots ou des pouvoirs transnationaux encouragera plus les actions  collectives. Croire que la société est d’abord un groupe d’individus responsables et libres encouragera des disciplines d’abord individuelles.

Reste la question du pour quoi. La littérature regorge de réponses mais quel est l’esprit du temps contemporain ? Ce temps de l’ouverture des frontières et de l’interculturalité ? Ce temps de la diversité des expériences ? Ce temps où après le succès de raison humaine pour combattre l’obscurantisme, la sentimentalité est aussi considérée comme une faculté de progression humaine ? Cette indignation…

Pour quoi s’engager revient à se rappeler ce qui nous indigne, ce qui nous fait peur et ce sans quoi notre vie ne vaut pas la peine d’être vécue. Même si les discours moraux et normatifs sont moins uniformes et  que l’égoïsme est bel et bien présent, nous avons tout un chacun ce petit quelque chose qui nous engage et se révèle dans des moments très émotionnels et particuliers comme par exemple, lors de la marche blanche, en 1996, liée à l’affaire Dutroux ou plus récemment, les « Marches pour la vie » en France. En comparant avec l’air du temps d’il y a un siècle, le patriotisme est peut-être lettre morte mais pas le nationalisme ou encore le régionalisme. 

L’engagement a juste changé de forme, moins massif, plus ponctuel et à la carte, il reste efficace : pétitions, groupes facebook, créations d’associations militantes etc. Allez zou, je m’en vais faire mon petit devoir…et rendez-vous en juin avec la publication des résultats de l’enquête.

 

 

Publicités

0 comments on “Pour quoi s’engager en 2014 ? – Enquête Vif/L’express Première

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :