athena politique

Scandales politiques à répétition ? Pourquoi et pour qui encore voter

Tous ces récents scandales politiques sont d’une tristesse. Que ce soit pour la pratique politique elle-même qui se révèle pas belle du tout dans les mains d’opportunistes. Et parce qu’à force de rester dans l’indignation, plusieurs éléments importants ne sont même pas cités quant au fonctionnement et l’engagement politique.

Les démissions, les mises au rapport, la création de nouvelles règles ou les discours moralisateurs oublient de mettre en évidence ce qu’est la politique. Le mot « politique » vient du grec ancien πολιτικός (politikos) qui nous vient de πόλις (polis : la ville, la cité). Littéralement, la politique concerne la gestion de la Ville. Et la déesse grecque concernée est Athéna, la déesse des artisans, de la sagesse et de la guerre.

Ce qui veut dire que faire de la politique et être politicien(ne) demandent de percevoir et agir dans des réalités qui dépassent le point de vue de la personne qui s’est engagée. La Ville, c’est plein de choses au-delà notre quotidien surtout dans un monde aux frontières ouvertes. Faire de la politique, c’est s’engager à oeuvrer pour un bien commun. C’est pour cette raison que lorsque certains profitent de leur position pour s’enrichir, faire des faveurs à des proches aux dépens d’autres qui sont plus dans le besoin, c’est plus que choquant. C’est une trahison.

C’est une chose. Rappelons-nous qu’au-delà des scandales, un homme/femme politique se doit d’oeuvrer pour un bien commun. Pensons-y lors de nos votes. Ecoutons ce qu’ils ont à dire et vérifions leurs actes au fil des années.

Prenons l’exemple Trump qui s’est fait élire parce qu’il voulait contrer l’ « establishment politique » qui ne serait plus capable d’écouter les peuple. Entendez, ceux qui ne font pas partie de ce groupe d’éduqués-qui-font-de-la-politique-depuis-des-générations.

D’accord, mais quels sont ses intérêts à lui qui est baigné dans le milieu financier des multinationales? Et au XXIème siècle, l’argent n’est-il pas la source de violence ultime? Un milieu qui a ses propres codes et n’hésite pas à mentir.

Dans les faits ?

Une attachée de presse qui invente une attaque d’irakiens pour justifier l’ « immigration ban » ou gonfle la masse présente lors de l’investiture de son président en créant le concept de « faits alternatifs ». Comment garantir la justice si les faits, le vrai et le faux, ne sont pas des principes de fonctionnement? Impossible. C’est la loi du plus fort. C’est aussi la loi des opinions sur les faits.

Hannah Arendt qui croyait au progrès de l’humanité pour combattre le totalitarisme doit pleurer d’où elle nous regarde. La société où le travail automatique prend moins de place et qui est censée nous encourager à nous concentrer sur notre humanité a échoué. Il est toujours aussi facile de falsifier les faits et d’occulter ce qu’elle appelait la « vérité de faits ».

Pour l’histoire Fillon, une chose importante est oubliée dans le débat, c’est-à-dire, la réalité du travail politique particulièrement prenante.

Si un homme ou une femme politique a réussi, c’est que derrière lui, sa femme, son homme, sa famille ont été très conciliants. Car faire de la politique, ce sont souvent des urgences et des horaire de fous. A quand un statut pour les femmes et hommes qui restent à la maison pour s’occuper de la famille? Pour le reste, il est inacceptable comme je l’ai écrit plus haut d’utiliser sa position de pouvoir pour favoriser son propre clan. Cela s’appelle de l’élitisme et en politique, pour la recherche du bien commun, c’est inacceptable. Même si un être humain reste un être humain. Qui n’a pas envie d’aider un proche en détresse ? Mais pour cela, il doit être effectivement en détresse.

Cette chasse à l’homme est négative car elle oublie tout cela et encourage un discours moralisateur qui peut être destructeur puisqu’il oublie de parler de politique et se concentre sur la stigmatisation.

Sans parler du désenchantement de tout un chacun de la chose politique. Les désenchantés seront-ils prêts à voter pour les extrêmes et des personnages charismatiques? Probablement. Et pourtant, après le bien commun, la vérité de faits doit être le second critère pour voter pour un candidat.

Enfin, troisième point, un bon nombre de personnes en politique sont engagées sans que cela soit rentable du tout. Au contraire même, pour pouvoir exercer leur mandat, ils doivent jongler.

Prenons mon exemple, en tant que conseillère CPAS, la plupart de mes réunions ont lieu en journée, sur un temps de midi prolongé. Nous recevons un jeton de présence par réunion. Une réunion peut durer une demi-heure ou plusieurs heures. Ce qui pose des problèmes si vous avez un employeur peu conciliant. Ce qui arrive plus souvent que nous pourrions le penser. Ce qui me fait un taux horaire de 25euros à 35euros par heure desquels vous devez encore retirer la rétrocession du parti. Evidemment, cette rémunération est hybride et ne compte pas pour la pension. Que celui qui ose me dire que la politique enrichit me regarde bien dans le yeux…

C’est cela qui est triste dans la manière dont sont traités les scandales politiques actuellement. Car avec ces discours simplificateurs, nous en venons à oublier la réalité d’être engagé en politique. La chasse à l’homme cache les hommes et les femmes qui oeuvrent pour le bien commun tout en respectant les faits sans s’enrichir. Ce sont ceux là qui sont majoritaires car un parti politique et un groupe de conseillers sont ce qui fait que la politique existe.

Publicités

0 comments on “Scandales politiques à répétition ? Pourquoi et pour qui encore voter

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :