athena experiences fil et aiguilles politique

« Fashion Politique » de Trump vs « Slow Fashion »

Que la situation est amusante avec cette porte-parole de l’actuel président américain qui nous demande d’acheter les vêtements produits par la fille de ce dernier. Nous voilà avec une maison blanche qui ne voit pas de problème à dire aux américains d’enrichir encore plus la maison Trump. Voilà qu’elle nous fait de la « fashion politique ».

Un petit air de Corée du Nord qui propose une liste de coupes de cheveux recommandées. Un petit air de dictature. Rien de tel qu’un peu d’ordre vestimentaire et capillaire pour garantir des bonnes moeurs.

Ceci dit même en dehors de cet exemple, quand nous achetons nos vêtements, nous posons toujours un acte politique.

Greenpeace n’a-t-il pas déjà alerté sur l’usage des produits toxiques dans l’industrie du textile ? Et étrangement, toujours dans des pays où les règlementations sont plus « souples » et la population plus pauvre (percevant un salaire de misère) comme l’Inde, la Chine, l’Ethiopie…

Ces conditions de travail ont fait l’objet d’un documentaire norvégien Sweatshop qui envoie pendant 1 mois des blogueurs mode au Cambodge :

Ce qu’il faut prendre en compte pour comprendre la réalité du secteur du textile et de l’habillement, ce sont la culture et la provenance des matières premières ET la confection.

Il fut une époque où la Belgique et la Grande-Bretagne était connus pour leur lin. Est arrivé le coton, le « lin du pauvre » cultivé de telle sorte que l’étoffe soit beaucoup moins chère à la production. Qui dit industrie locale, dit confection locale. La globalisation et la quête du profit ont délocalisé ces deux pôles créant une fuite de savoir-faires qui en réalité ne se transmettent que par l’observation et la pratique.

Mais aussi, une déconnexion par rapport à notre histoire.

J’ai une pensée pour ma grand-mère qui lavait encore son linge à la main étant jeune et ces femmes ouvrières aux conditions de travail exécrables qui se transmettaient leur trucs et astuces qui ne sont probablement pas arrivés jusqu’à leurs petite-filles qui portent par contre probablement le nom de leur époux.

Alors quand au décès de ma grand-mère, j’ai hérité d’une machine à coudre, je me suis mise à coudre « à l’ancienne », c’est-à-dire, les techniques d’avant le succès de la confection des années 70.

Celles-ci perdurent seulement à notre époque dans les mains de dames d’un certain âge ou dans la haute couture. A l’ancienne, veut aussi dire sur mesure et à la main. Autant vous dire, qu’un monde infini s’ouvre à vous que la confection contemporaine ne peut pas offrir même chez les « créateurs » qui offrent des pièces standardisées et rentables.

Mais pour cela il faut être attachée à un vêtement. 

Il faut avoir envie de le garder car vos 200 heures de réalisation pour une robe doivent en valoir le coup. Et si vous y êtes attaché, vous le remettrez encore et toujours, et vous le réparerez s’il montre des signes d’usure. Juste pour conserver sa dimension magique.

Simplement, 60 heures pour une jupe et 200 heures pour une robe, je ne peux pas faire toute ma garde-robe, aussi magique soit-elle. 

Et je reviens souvent insatisfaite des mes tentatives de shopping pour revenir avec un pièce à la durée de vie limitée.

Alors pour ne pas garder ces vêtements d’un temps plutôt que de les jeter ou de les vendre sur e-bay à un prix ridicule, louons-les!

D’autant plus que la location de vêtement est un concept qui se propage en Belgique pour faire un nez de pied à la « fashion politique » de Trump dont je vous parlais plus haut et renforcer la slow fashion. Tout comme, au secteur du textile et de la confection qui se permet de nous vendre des produits hiérarchisant les humains  avec tout en bas des ouvrières sous-payée et intoxiquées.

A découvrir par conséquent ces magasins et site de location de vêtements :

www.TaleMe.be : pour enfants et futures maman

www.lerebellesdanvers.be :  vêtements de créateurs

www.mudjeans.eu : jeans

Et vous, en avez-vous déjà essayé? Qu’en pensez-vous ?

Publicités

0 comments on “« Fashion Politique » de Trump vs « Slow Fashion »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :