en ville visites

Les contemplateurs de vies (Los Contempladores de vidas) / Recyclart

Mon espagnol est assez bon pour comprendre que Los Contempladores de vidas veut dire « Les contemplateur de vies ». Avec un peu de recherche, je découvre qu’il s’agit d’un projet d’un artiste que vous pouvez trouver sur Instagram sous le nom de GIONA (@jon.bir). Celui-ci a été élaboré dans le cadre du festival musical et artistique du Recyclart.

Vous savez, ce centre d’art qui habite la Gare SNCB Bruxelles-Chapelle dans le bas du quartier des Marolles, en plein centre de Bruxelles mais qui n’en reste pas moins une zone un peu désertique.

Jonction Nord-Sud

Un de ces lieux un peu ravagé par la jonction Nord-Sud, cette gare a été mise en service en 1952 et est actuellement assez peu fréquentée pour des raisons ferroviaires.

Cette jonction avait été créée à l’époque pour désengorger les gares existantes. Trois gares supplémentaires avaient été construites sur cette nouvelle infrastructure qui dispose de six voies parallèles établies en aérien, sur un viaduc, et en tunnel pour la section centrale.

Un boulevard la surmonte et le tout était considéré à l’époque comme de véritables symboles de la modernité. Avec entre autres, ce jardin de la Cité administrative (Jardins Pechère) qui se voulait être un havre de paix et un lien entre les différents niveaux.

Malheureusement, il s’avère qu’il est resté souvent vide et peu utilisé. Et c’est bien dommage, car ce projet gigantesque est resté au stade de l’utopie. Confrontée au réel, elle s’est relevée désastreuse pour la ville : expropriations, coupure entre le haut et le bas, quartiers vides etc.

Recyclart

C’est pour cette raison que plusieurs initiatives ont été mises sur place pour revitaliser les alentours de cette jonction, comme Recyclart.

Les Vies à contempler

Sur mon chemin vers la piscine, je découvre cette énorme fresque. Pour la petite histoire, je n’aime pas traverser cette place même si j’ai un attachement affectif aux projets ferroviaires belges : la Belgique n’était-elle pas pionnière en Europe ?

Et j’ai été prise par ce lieu devenu underground dont nous percevons le potentiel créatif. L’utopie se mêle à son échec cuisant, tout comme les années de grandeurs industrielles de la Belgique avec ces zones presque inhabitées. Vous ne pouvez que ressentir des sentiments ambivalents alliant espoir, tristesse et nostalgie d’une certaine grandeur. L’ancien et le nouveau, l’humain et la machine, les visages et l’argent. La Vie. Les Vies, à contempler.

 

 

Publicités

0 comments on “Les contemplateurs de vies (Los Contempladores de vidas) / Recyclart

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :