athena en ville politique

Les Marolles (Bruxelles), quartier juif traumatisé

C’est un peu avec une certaine honte que je vous livre sur ce blog que je ne savais pas jusqu’à hier que le quartier des Marolles (Bruxelles) était associé au quartier juif. Et pourtant, j’y ai habité pendant un certain temps.

Rafle du 3 septembre 1942, Square Herschel Grynszpan

Ce dimanche, ce quartier va commémorer la rafle de 1942. Il avait été quadrillé à l’époque par des soldats allemands. Les personnes identifiées comme juives y étaient rassemblées, leur maison marquées, tout cela avant d’être envoyées au point de rassemblement de Malines (Caserne Dossin), qui servait de lieu de transit vers Auschwitz. Où la plupart d’entre eux se feront assassiner.

Le square devant l’église de la Chapelle sera rebaptisé à l’occasion Herschel Grynszpan. Celui-ci serait le premier a avoir agi contre le nazisme dans le quartier. Il habitait rue des Tanneurs et tira sur un conseiller de l’Ambassade d’Allemagne en 1938.

Ce dernier lui avait interdit un visa en Allemagne le déclarant apatride. H. Grynszpan était originaire de Hanovre et voulait venger sa famille déportée à Sbaszyn. Il a ensuite été en prison deux ans. Il est probablement décédé dans un camp ou l’autre. (photo de H. Grynszpan, Le Soir)

Simplement, ce conseiller était Ernst Von Rath. Et sa mort en novembre à entraîné les nuits de cristal du 10 et 11 novembre 1938, marquant ainsi le début de la Shoah.

Les commémorations commenceront ce dimanche 3 septembre au Square Grynzspan à 18h, à l’angle de la rue des Tanneurs, sur le coin avec la rue des Tanneurs et la rue des Brigittines : 21 pavés de mémoire, élaborés par Gunter Demnig, y seront déposés. Chaque pavé est un hommage individuel à une victime du IIIième Reich.

Sacrément du Miracle, châsse à l’homme et spoliation au 14ième siècle

Lieu aussi symbolique pour ceux qui connaissent le Sacrement du Miracle qui consiste en une procession d’hostie vers la Cathédrale Sainte-Gudule suite à la « profanation » imaginaire au 14ième siècle par les juifs du quartier. Ceux-ci auraient fait subir des outrages sans nom à des hosties. Les accusés de l’époque ont été torturés et brûlés vifs (sinon ce n’est pas drôle) à l’endroit où se trouve actuellement le palais de justice. Suite à ces événements supputés, les juifs furent chassés du Brabant et leurs bien confisqués.

La Foire du Midi, l’événement populaire par excellence de Bruxelles, trouverait ses origines dans cette procession. N’hésitez pas à lire mon billet à ce sujet : Foire du Midi, la plus grande Kermesse de Belgique.

A découvrir, si vous passez par là :

Publicités

0 comments on “Les Marolles (Bruxelles), quartier juif traumatisé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :